Défilé d’élus locaux ce lundi 20 juillet dans la commune maralpine. Le chantier, supervisé par le SMIAGE, doit s’étendre sur 6 ans.

Les pelleteuses entrent en action à Puger-Théniers. Après plusieurs épisodes d’inondation catastrophiques dans le département (en 2015 puis en 2019), le Conseil départemental a finalement annoncé le lancement des travaux de la digue de Puget-Théniers.

L’ouvrage concerne 4,6km et la protection du risque d’inondation de 736 habitants permanents. Le chantier a pour but d’améliorer la résistance des digues face au phénomène d’érosion, qui dégrade considérablement les ouvrages. Cette phase de renforcement passe par la mise en place d’une protection par enrochement, la mise en place d’un sabot anti-affouillement (creusement des eaux contre l’ouvrage) et l’élargissement de la digue côté terre.

«Ces dernières années, nous avons pu malheureusement constater la puissance dévastatrice des eaux, accentuée par le changement climatique, avec dernièrement les intempéries de novembre et décembre 2019», a rappelé Charles-Ange Ginesy, président du Conseil départemental et de la Communauté de communes Alpes d'Azur dont dépend Puget-Théniers.  

Ces travaux d’envergure doivent s’étendre sur 6 ans et représentent un investissement de 17,2M€, financés à 40% par l’État et à 30% respectivement par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes et la Région. Le SMIAGE assure la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre de ce chantier pour le compte du Conseil départemental, et l’entreprise Cozzi est en charge des travaux.