Le budget 2020 a été doublement impacté et les Alpes-Maritimes ont dû faire face à la crise sanitaire et la tempête Alex.

«33M€ ont été injectés pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire et plus de 90M€ déjà engagés, à ce jour, pour soutenir et reconstruire les vallées sinistrées», précise, ce vendredi 16 avril, le Conseil départemental des Alpes-Maritimes. Dans le même temps, les travaux se poursuivent à un rythme de 5M€ mensuels. «Dans les vallées, le chantier reste immense. Le Département aura besoin de mener plus de 380M€ de travaux pour cette reconstruction et nous avons déjà engagé un emprunt de 200M€», rappelle le président du Département, Charles Ange Ginésy.

Promesse non tenue

L’élu local en a profité pour souligner le «manque de solidarité» de la part de l’Etat, «qui n’a jusqu’à présent versé que 26 millions aux Alpes-Maritimes, dont 10 au Département, sur les 100 millions au moins promis par Emmanuel Macron lors de sa venue, le 7 octobre». Une somme «insuffisante».
Avec le député et président de la commission des finances du Département, Eric Ciotti, il interpellait le président de la République dans un courrier le 1er avril dernier pour lui demander d’honorer ses engagements financiers.

Plusieurs projets validés

Plusieurs projets ont par ailleurs été validés en séance plénière :

  • un contrat de 12M€ en faveur de la reconstruction post-Alex, sur le territoire de Menton et de la Communauté d’agglomération de la Riviera Française (CARF),
  • un nouvel appel à projet santé doté de 2M€ en faveur de la recherche en épidémiologie et infectiologie, dont la recherche sur le cancer,
  • un soutien financier au Département des Alpes-de-Haute-Provence de 200.000€ pour sécuriser la route RD 4202, très accidentogène, entre Entrevaux et Puget-Théniers.