Plus de fermeté dans les contrôles, accélération de la vaccination... Les élus locaux font entendre leurs voix.

Les mesures de confinement qui s’appliquaient aux 19 départements placés en vigilance renforcée sont désormais étendues à tout le territoire métropolitain. Une annonce qui n’a pas tardé à faire réagir les élus locaux. «Ce nouveau tour de vis doit être le der des der», s’est offusqué le président de la région Sud, Renaud Muselier, dénonçant une «culture du retard et de l’ultra-précaution» dans la gestion de crise. Dans le même temps, l’élu demande un renforcement des contrôles et la verbalisation systématique des rassemblements, en portant le niveau de l’amende à 400€. 

De son côté, le président du Département, Charles Ange Ginesy, salue cette décision et espère que ce nouveau confinement «doit rimer avec vaccination massive». «Chacun ne peut qu’adhérer au coup d’accélérateur promis sur la vaccination que je n’ai cessé, comme d’autres élus, de demander ces dernières semaines», rappelle-t-il.