Le CRT Côte d'Azur France a annoncé un plan de relance pour faire face à une année 2020 qui s’annonce «cataclysmique» selon David Lisnard. Une campagne résolument locale pour booster le tourisme de proximité.

La crise sanitaire est un coup dur pour la filière du tourisme. D’autant plus que, d’après la Région Sud, «un touriste international contribue 2 fois plus qu’un touriste français à l’économie locale». Les élus locaux et autres institutions régionales ont donc sorti les grands moyens. C’est un plan de 2M€ qui vient d’être annoncé par le CRT (comité régional de tourisme) Côte d’Azur France, jeudi 11 juin 2020, pour stimuler le retour de la clientèle française. Ce plan se traduit principalement par une campagne publicitaire sur l’ensemble du territoire, et plus particulièrement sur les trois principaux bassins français émetteur de clientèle (le Grand Sud, Paris et Lyon). Budget total de la campagne : 450.000€.

Un secteur « sinistré »

Déjà en avril dernier, David Lisnard, maire de Cannes et président du CRT Côte d'Azur France, évoquait la nécessité de mettre en place «un plan Marshall du tourisme», décrivant un secteur «sinistré». Et pour cause, les pertes évaluées pour la période mars-juin s’élèvent à 1,3Mds€. «Je pense que la réalité est bien plus violente que ces chiffres», a commenté le président Lisnard, dénonçant une année 2020 qui s’annonce «cataclysmique» et une année 2021 qui s’annonce elle aussi «tout aussi difficile», autant sur le plan économique que sur le plan humain. Cette campagne , imaginée par l’agence Sunmade, sera déclinée de la manière suivante : campagne télévisée et affichage massif dans les centres-villes, transports en commun et gares, ainsi que dans les centre commerciaux.

Miser sur le micro-tourisme

Jouer sur le tourisme domestique, c’est l’objectif de cet ambitieux plan tourisme. «Il faut que les Niçois partent en vacances à Cannes et inversement», illustre David Lisnard. Les frontières internationales étant toujours fermées, pour le moment, le CRT Côte d’Azur France mise donc sur la clientèle française pour booster le secteur touristique. Des rencontres avec des journalistes et des influenceurs seront aussi organisées pour témoigner de l’intérêt de la destination. «Le but de ce plan de relance est de créer un spirale vertueuse, il n’y a pas de demande sans offre et inversement», développe le président du Comité. La campagne vise également le marché européen et notamment les pays limitrophes comme l’Allemagne, la Belgique, l’Italie ou encore la Suisse. D’après les chiffres annoncés par le CRT, «54% des visiteurs de la Côte d’Azur arrivent par la route». Chiffre qui devrait «augmenter très fortement» cette année, d’où l’intérêt de cibler un tourisme de proximité.